[ FIRST EP Available ]

[ FIRST EP Available ]

  • Mais qui est GAUME ?

    Par Laurent Charliot

    Devenir grand !

     

    Apprendre des autres, ouvrir les yeux, tomber, se relever, grandir, écouter, répéter. Et recommencer. Encore et toujours.

    L’école de la vie, l’école du rock and roll. Ces chemins buissonniers que le nantais Roman Gaume emprunte depuis maintenant des années. Au sein de groupes, comme Roman Electric Band, ou en solo. En France et en Europe. Des kilomètres de bitumes et de vie. Avec acharnement. Avec l’envie de tout manger. Sans discernement.

    Sortir peu à peu de l’influence majeure d’Elliot Smith. Développer un vrai talent d’écriture, avec des chansons qui sonnent comme des standards, et forger une voix. Et quelle voix.

    De celles qui flirtent avec la grâce. Pas moins. Puis décider un jour que le moment est venu. Celui de de changer.

     

    Cet instant, Roman Gaume, l’a ressenti au plus profond. Comme un signe. Sous les chairs. Non pas tout revoir, tout refaire, juste renouveler les parties superficielles agglutinées ses dernières années à fleur de peau,  d’épiderme. Une mue pour ressurgir plus fort, plus brillant. Plus fort, capable d’affronter enfin son propre Everest. Ne plus douter de soi. Comme dans la peau d’un autre.

     

    Alors, faire table rase mais ne jamais oublier d’où l’on vient. S’habituer aussi à prendre un peu plus de place, à relever la tête et regarder droit dans les yeux. Etre libre. Etre grand.

    Et il y a quelque chose de grand dans cet ex-sale gosse du rock and roll. Comme une mue parfaitement accomplie. Forte de ces années de route, de studios et de petites et grandes scènes.

     

    Bienvenue dans le monde des Grands monsieur Gaume. Et cela tombe bien, car ce monde semblait vous attendre !

     

    Laurent Charliot

(Photo © Jean-Marie Jagu)

[ FIRST EP Available ]

[ FIRST EP Available ]